• De la recherche fondamentale aux applications.

    Depuis le 1er janvier 2017, trois équipes associées de l’université Blaise Pascal : PCSN/C-Biosenss (Physico Chimie des Surfaces Nanostructurées), RGM (Réparation du Génome Mitochondrial) et le LAEPT (Laboratoire Arc Electrique et Plasmas Thermiques) ont rejoint le LPC.

    L’activité principale de l’UMR est la physique dans le domaine des interactions fondamentales (infiniment petit et infiniment grand), aussi bien de manière expérimentale, avec des expériences sur accélérateurs ou avec des télescopes, que théorique. L’unité est pluridisciplinaire, ses activités s’étendent également dans les domaines de la Santé et de l’Environnement, tirant parti du savoir-faire du laboratoire dans les aspects fondamentaux et instrumentaux. Le champ s’élargit avec l’arrivée de la thématique Plasmas.

    Le laboratoire participe également à la formation des jeunes en partenariat avec l’Université.

  • On parle de nous... : Le LPC dans la Revue Parlementaire

    20 novembre 2017
    Les deux infinis, trois siècles et demi après... En écrivant, il y a trois siècles et demi ses Pensées, le clermontois Blaise Pascal évoquait les deux infinis : le grand, et le petit. Une pensée prémonitoire puisqu’aujourd’hui, à Clermont-Ferrand, une équipe de 160 chercheurs, le LPC, en a fait son territoire de recherche. Lire l’article
  • Conférences, congrès, colloques : Atelier radioactivités naturelle et naturelle renforcée

    4 juin
    GDR SciNEE - 4-6 juin 2018 L’énergie nucléaire et ses interfaces avec l’environnement couvrent un très large domaine de recherches qui s’étend de l’amont à l’aval du cycle électronucléaire. Les équipes de recherche de physique nucléaire et de radiochimie concernées par cette thématique au sein de l’IN2P3 et de l’INC se sont associées en 2017 pour créer le Groupement de Recherche « Sciences Nucléaires pour l’Energie et l’Environnement » (...)
  • Actualités science : Louis AVAN, fondateur du laboratoire, vient de nous quitter.

    19 mai 2017
    Les débuts du Laboratoire de Physique Nucléaire de Clermont-Ferrand coïncident avec la nomination de Louis AVAN comme professeur à la faculté des sciences de Clermont-Ferrand en octobre 1957. En 1960, Louis Avan est nommé professeur titulaire de la chaire de Physique expérimentale de la faculté des sciences de Clermont-Ferrand, assurant un enseignement nouveau en physique nucléaire et corpusculaire. Le laboratoire prend alors rapidement son essor avec l’arrivée de nombreux permanents (...)
 
| crédits | nous contacter | plan du site | RSS |