• De la recherche fondamentale aux applications.

    Depuis le 1er janvier 2017, trois équipes associées de l’université Blaise Pascal : PCSN/C-Biosenss (Physico Chimie des Surfaces Nanostructurées), RGM (Réparation du Génome Mitochondrial) et le LAEPT (Laboratoire Arc Electrique et Plasmas Thermiques) ont rejoint le LPC.

    L’activité principale de l’UMR est la physique dans le domaine des interactions fondamentales (infiniment petit et infiniment grand), aussi bien de manière expérimentale, avec des expériences sur accélérateurs ou avec des télescopes, que théorique. L’unité est pluridisciplinaire, ses activités s’étendent également dans les domaines de la Santé et de l’Environnement, tirant parti du savoir-faire du laboratoire dans les aspects fondamentaux et instrumentaux. Le champ s’élargit avec l’arrivée de la thématique Plasmas.

    Le laboratoire participe également à la formation des jeunes en partenariat avec l’Université.

  • Conférences, congrès, colloques : 10 ème CONFERENCE XLDB – 2017

    12 juin
    Pour la première fois de son histoire, cette conférence annuelle se tiendra hors des Etats-Unis, dans la station thermale de Royat, près de Clermont-Ferrand. Grâce aux évolutions rapides et simultanées de la puissance de calcul, des capacités de stockage de données, des réseaux de capteurs et des algorithmes de simulation, les volumes de données atteignent aujourd’hui des échelles extrêmes de l’ordre du PétaOctet, voire de l’ExaOctet. Les solutions de gestion et (...)
  • Actualités science : Louis AVAN, fondateur du laboratoire, vient de nous quitter.

    19 mai
    Les débuts du Laboratoire de Physique Nucléaire de Clermont-Ferrand coïncident avec la nomination de Louis AVAN comme professeur à la faculté des sciences de Clermont-Ferrand en octobre 1957. En 1960, Louis Avan est nommé professeur titulaire de la chaire de Physique expérimentale de la faculté des sciences de Clermont-Ferrand, assurant un enseignement nouveau en physique nucléaire et corpusculaire. Le laboratoire prend alors rapidement son essor avec l’arrivée de nombreux permanents (...)
  • Actualités science : Le DPGA à la Lanterne

    15 mars
    Hier soir (14 Mars 2017), le DPGA bien installé et acclimaté à sa nouvelle villégiature Niçoise, a pris avec succès les premières données (mais pas les dernières) sur la ligne Basse Energie proton du CAL à Nice. La photo ci-jointe montre le détenteur en place au bout de la ligne du Medycic. En plus des cinq personnes présentes à ce moment, il manque sur cette photo souvenir tous ceux qui ont participé au succès de cette opération, les autres membres du groupe, Paul, Franck, Fabrice, (...)
 
| crédits | nous contacter | plan du site | RSS |